Samedi 19 septembre alors qu’un ami, en famille, apprécie un spectacle équestre (voir les pages consacrées à Jordi et « aqui Oï » et « bati-ment », deux gouttes d’eau viennent rafraichir l’atmosphère quelque peu orageuse de la soirée. A une quinzaine de kilomètres, à peine, il n’en est pas de même. Les orages butent sur les avant-postes du Larzac et des trombes d’eau tombent s’abattent sur Le Caylar. Imperturbable José, que le vent marin nous a fait monter de Sète pour créer «l’écailler du Larzac», dispose la brasucade dans nos assiettes. Avec un vin blanc au tempérament tout languedocien il ne nous reste plus qu’à déguster en oubliant les caprices, de saison, du temps. Dégustation en égoïste car elle ne se fait pas modération, cette dame qui s’invite à toutes les tables, elle doit être belle à la fin de la journée. Non simplement avec plaisir.  

https://www.facebook.com/LEcailler-du-Larzac

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0115

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0116

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0032

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0102

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0120

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0121

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0139 b

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0148Avec la lumière apportée par les cadélabres municipaux je me prendrais presque à rêver que je suis devant le four de Caco mais, non....

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0124

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0128

Photos JMP©Koufra 12 - Le Caylar - 20092020 - 0143